L’association

champs

Créée en février 2013, l’Association pour la Protection du Patrimoine et de l’Ecologie à la Réunion articulent ses actions autour de 3 axes majeurs : la formation, l’accompagnement et le soutien scolaire. Les activités principales de l’APPER sont d’informer, de sensibiliser et de former la société civile aux savoir-faire locaux et ancestraux par le biais de conférences, de réunions de concertation, d’ateliers participatifs et de chantiers solidaires. Ces différents outils permettent aux participants d’être actifs et d’apprendre en “pratiquant” avec les membres de l’association. Les événements sont ponctués de temps de convivialité et de repas partagés permettant la découverte de produits du terroir, de fabrications artisanales tels que les bières, les jus de fruits, les tisanes, les gâteaux de tubercules.

Les activités secondaires de l’APPER se distinguent en deux secteurs : l’accompagnement des associations ou des PME porteuses de projets patrimoniaux et/ou écologiques. Et le soutien scolaire, qui comprend l’aide individualisée aux devoirs ou à la préparation de concours (entrée à l’école d’infirmière, école de kiné etc…).

Dans chacune de ses actions, l’APPER s’appuie sur les compétences de son équipe en agronomie, zootechnie, et les savoirs faire des habitants. Les différents outils élaborés pour la transmission des savoirs et les ateliers de participation sont inspirés de l’éducation populaire.


Le PATRIMOINE, un concept prépondérant de l’APPER


Combien de réunionnais savent que la paille de chouchou (ou paille d’Italie) servait à la confection de chapeau haut de gamme exportés en Europe? Saviez-vous que nos “gramouns”, autrement dit nos anciens, fabriquaient de la bière avec des plantes endémiques?

Les savoirs “lontan” ou d’autrefois s’oublient. Pourtant, aujourd’hui, les principes d’architecture bioclimatique ou écologique s’inspirent des techniques et matériaux ancestraux. En effet, le vétyver, les feuilles de palmier, les plumes de canards, les pierres taillées sont de plus en plus réutilisés dans nos habitations. En agriculture, plusieurs techniques tombées en désuétude sont reprises par les permaculteurs adhérents à l’APPER. Jour après jour, ceux-ci tentent de mettre en pratique des préceptes plein de sagesse mis de côté par une agriculture modernisée.

L’Association pour la Protection du Patrimoine et de l’Ecologie à la Réunion accorde beaucoup de valeur à la notion de “patrimoine”.

Celui-ci se décline sous une pluralité de formes. Il est aussi bien culturel, historique, naturel, artisanal, qu’architectural. Une grande partie de nos activités porte sur l’environnement (la nature, l’élevage, l’agriculture biologique). En effet, nos membres y sont profondément attachés.

Nous souhaitons agir au quotidien dans le respect de notre planète et de l’humain. Notre territoire d’action est bien entendu notre île, reconnue au patrimoine mondial de l’UNESCO, en raison de sa biodiverdité humaine, animale et végétale. La relation entre les habitants et la nature est omniprésente, et fait partie intégrante de notre culture créole.


L’APPER a un objectif global, celui de renforcer l’identité réunionnaise


L’association cherche donc :

  • à favoriser la mise en réseau des initiatives locales, alternatives et innovantes.
  • à renforcer les liens entre les organismes du tissu associatif local
  • à opérer des changements à petite échelle, en faveur d’une société réunionnaise écologique, profondément humaine et égalitaire envers les hommes, les femmes, et les diverses cultures enchevêtrées qui ont façonné notre société actuelle.

Dans cet objectif d’action et d’engagement, l’APPER concentre ses activités sur la transmission des savoir-faire locaux.

Les domaines d’actions de l’APPER variés et transversaux, convergent vers une volonté de développement de notre île à la fois économique, social et écologique par des actions individuelles et collectives à une échelle locale.

[ Le végétal ]

Le patrimoine végétal de l’île est visible à tout instant, en tout lieu. Urbains ou ruraux, les paysages offrent une diversité floristique dont il nous faut connaître davantage les potentialités. Cette flore sauvage et domestique exceptionnelle se doit d’être respectée et préservée.

[ L’animal ]

Sauvage ou domestique, la faune tient une place privilégiée dans la société réunionnaise. Le “parc boeuf”, le “parc cabri” et le “parc poule” sont inscrits dans notre quotidien. L’élevage “lacour” à petite et moyenne échelle fait partie de la culture créole. Les races locales et les systèmes locaux de production doivent aujourd’hui être valorisés.

[ L’habitat ]

Les maisons créoles sont aussi hétéroclites que la population réunionnaise. L’architecture, les techniques et les matériaux de construction ont évolué simultanément avec la modernisation de l’île. De nombreux savoir-faire et matériaux locaux autrefois utilisés témoignaient d’un génie du lieu.

[ L’agriculture ]

Les membres et les adhérents de l’APPER sont pour beaucoup, des agriculteurs bio, des permaculteurs, des maraîchers qui tentent de renouer avec des valeurs environnementales et éthiques. A travers nos activités, nous souhaitons faire connaître au plus grand nombre les légumes oubliés, les plantes médicinales insulaires, les techniques agricoles utilisées par nos ancêtres, les méthodes écologiques et raisonnées.

[ L’artisanat ]

La richesse de la faune et de la flore de notre île, ainsi que sa richesse minérale sont à l’origine d’une diversité d’activités artisanales : tailleur de pierre, brodeuse, tresseur de vacoa/choca/vétyver, maroquinier, forgeron, tisanier. Ces activités artisanales tendent à disparaître. La transmission des techniques et des gestes ancestraux permet la sauvegarde de notre patrimoine culturel.

[ L’histoire ]

Passionnés par notre culture et notre environnement, nous cherchons chaque jour à comprendre nos racines, à retrouver nos savoirs anciens liés à la nature et aux productions biologiques. Par conséquent, une grande partie de nos travaux s’oriente vers la collecte de mémoire auprès de nos “gramouns”, la recherche des traces historiques et la documentation. Pour sensibiliser et transmettre à la société civile, nous explorons notre histoire.


L’exploitation agricole et le troupeau sauvegarde de cabris péï


Les nombreux projets de l’APPER prennent corps, pour la plupart, sur l’exploitation agricole de Madame Dolaine FONTAINE et de Monsieur Max FONTAINE. Cette ferme se situe au :

53 Chemin Leopold Lebon
Manapany Les Hauts
97429 Petite Ile

Pour plus d’information concernant l’exploitation agricole, vous pouvez visiter le site internet qui lui est dédié :

Bienvenue à zot

 

Association pour la Promotion du Patrimoine et de l'Ecologie à la Réunion